Le Twin Spark d’Alfa Roméo, qu’est ce que c’est ?

08/05/2012 at 11:31 , , , , , , ,

Tout le monde connait l’appellation Twin Spark où a déjà vu le fameux logo à l’arrière de certaines italiennes. Mais savez-vous ce que cela signifie ?

Si l’on traduit : Twin Spark signifie Double bougie d’allumage. On vient donc implanter deux bougies à la place d’une dans la chambre de combustion.

Un rapide historique pour placer le contexte :

première apparition du Twin Spark en 1914 sur l’Alfa Grand Prix. Ce système est utilisé sur un moteur 4 cylindres 4,5 l.

Grand Prix

 

– au début des années 60, le système a été utilisé dans les voitures de compétition, comme la GTA et la TZ

Giulia GTA

 

Giulia TZ

– le système a ensuite été utilisé en série au milieu des années 80 sur la 75.

On a ensuite vu apparaître le Twin Spark sur les moteurs 1,7 / 1,8 / 2,0 l (8 soupapes) et 1,4 / 1,6 / 1,8 et 2,0 l (16 soupapes).

Et en ce qui concerne le système ?

La bougie d’allumage est là pour initier la combustion du mélange air/carburant présent dans la chambre de combustion

 Les 4 temps moteur (ici avec une seule bougie par cylindre)

Lorsqu’on exploite le moteur à pleine charge (= papillon d’admission ouvert = pied au plancher), on a ce qu’on appelle le phénomène de cliquetis. Il s’agit d’un phénomène d’auto-inflammation dont j’ai parlé lors de mon article sur le SP98.

Sans rentrer trop dans les détails, il s’agit de l’auto-inflammation d’une partie du mélange air/carburant avant que la flamme initiée par la bougie n’atteigne cette zone.

Comme ce phénomène est très néfaste pour le moteur, il faut l’éviter au maximum. La solution, réduire l’avance à l’allumage. C’est à dire retarder le moment où a lieu l’allumage pour obtenir une pression et une température plus faibles et ainsi réduire le risque de cliquetis. Cette opération s’accompagne bien évidemment d’une chute du rendement et donc du couple/puissance produits.

Une solution (il n’y a pas que celle là) consiste à utiliser deux bougies d’allumage. La chambre de combustion ne sera donc plus balayée par un mais deux fronts de flamme. La combustion du mélange sera donc plus rapide et on limite le risque de cliquetis.

D’autre part, outre le fait qu’on réduit le risque de cliquetis, le rendement d’un moteur est lié à la vitesse de combustion. Avec un système Twin Spark, on va donc dans le bon sens d’une augmentation des performances.

On peut également voir un intérêt d’un point de vue de la dépollution car un double allumage peut réduire la quantité de carburant qui reste imbrûlé à l’issue de la combustion et donc les émissions polluantes.

On peut trouver deux implantations différentes, s’il s’agit d’un moteur 2 ou 4 soupapes par cylindre :

Culasse 4 soupapes / cylindre et les deux bougies

Culasse 2 soupapes / cylindre et les deux emplacements bougie

Plusieurs stratégies ont été également utilisées, notamment concernant l’instant d’allumage des deux bougies (simultané ou décalé).

D’un point de vue inconvénient, on peut bien évidemment citer le prix, que ce soit de fabrication et de production, mais aussi d’entretien. Les commentaires des propriétaires d’Alfa sont les bienvenus 😉

L’encombrement d’un tel système est également peu compatible avec un système injection directe (imaginez une culasse avec 4 soupapes, un injecteur et deux bougies..)

Si vous avez des questions ou des commentaires n’hésitez pas !

Petite remarque, ce type de système n’a pas été utilisé uniquement par Alfa. Par exemple, on peut voir qu’un système similaire était présent sur le moteur de la Ferrari 330 P4 :

Notez les 12 câbles d’allumage pour chaque rangée de 6 cylindres

Crédits images : wikipedia.fr, Alfa Romeo, www.alfisti.cz, www.oocities.org, alfaimola.free.fr, Youtube

12 Comments

  • Merci pour l’info!
    C’est dingue, plus j’en apprend sur Alfa, plus je me dis qu’ils font un super boulot côté moteur. Je comprends maintenant pourquoi il y a autant de fans de la marque italienne!

  • Math

    Dommage que le procédé ne fut jamais adapté sur nos V6 Alfa.

    D’un autre côté je suis bien content de changer les bougies par lot de 6 et non 12 … !

  • @TontonGreg & Math : un système identique au Twin Spark a été utilisé chez Ferrari, Porsche et sûrement d’autres que j’ignore.
    J’ai en tête une photo du moteur de la 330P4 que j’essayerai de retrouver !

    Il ne faut tout de même pas considérer que le Twin Spark est LA solution ultime. Chaque constructeur retrouve les mêmes contraintes et problématiques sur les moteur et la traite à sa manière, avec sa solution technologique.

    On pourrait même trouver que le Twin Spark est une solution de facilité..

  • jerome

    Le système du double allumage a par exemple été utilisé par Maserati sur ses 6 cylindres en ligne (3500 GT et bien d’autres).

  • nainconnu

    Article intéressant sur cette belle techno.

    Ce principe est aussi utilisé chez Honda sur les petits 4 cylindres 1.2 et 1.4 i-dsi qui équipent la Jazz. (I-DSI : Intelligent Dual Système Ignition).

  • KGBob

    Et aussi sur les Smart 699 cm3 , 3 cylindres et 6 bougies

  • starter

    Bonjour,
    Pourriez-vous expliquer le rapport entre la cylindré et la consommation en carburan ?

    Merci

    Starter

  • Chefredo

    Bonjour,

    je crois me souvenir que ma Transalp de 1987 (bicylindre de 600 cm3) avait aussi 2 bougies par cylindre. Le « twin spark »‘ existe donc aussi en moto.

  • Ned5221

    J’ajoute une précision, je roule depuis 10 ans en twin spark, d’abord en 1,4 sur une 145 et depuis 6 ans avec ma 145 Qv donc 2,0. Certes il y a deux fois plus de bougies a changer, et chez alfa le pack coûte 250€. Il vaux mieux prendre des NGK d’ailleurs. Mais sur le net on peut trouver le pack a moins de 100€, et ces bougies ont une durée de vie de 100 000 kms! Donc peu sont les personnes qui ont eu a les changer plusieurs fois!

  • Pour avoir aussi roulé en TS entre 1999 et 2016 (155 et 166), je confirme que le changement des bougies est rare. Il y a deux bougies, une grosse et une petite par cylindre.

    Sinon, plusieurs personnes m’ont signalé que ce procédé a aussi été intensivement utilisé pour des moteurs d’avions (à hélice bien sûr) qui ont aussi un problème de rendement à résoudre.

  • Bonjour à tous,
    Ce système de double bougies a été repris par moto guzzy sur leur dernier modèle de moteur en V. Fiat en effet travaille beaucoup sur les moteurs. Fiat a inventé la rampe commune d’injection pour le diesel puis l’injection multiJet 5 à 8 injection par cycle ce qui optimise la combustion mais génère plus de NOX. Et pour leur dernier moteur essence, les soupapes sont mues hydrauliquement un ordinateur gérant le temps d’ouverture en fonction des demandes de conduites. C’est ce que j’ai sur ma giulietta, et sur le moteur deux cylindre essence de la fiat 500.
    Les allemands sont à la traîne sur ce point.
    Pierre

Leave a reply

required

required

optional